Quels sont les traitements efficace contre la chenille ?

Posted on

Bien que rarement dangereuse pour la plante,  la fumagine peut néanmoins réduire la photosynthèse lorsqu’elle recouvre l’ensemble des feuilles sur une forte épaisseur.

feuillage panaché du fusain du japon C’est avant tout une plante persistante originaire d’Asie. Taille du fusain du japon, forme en boule Je sais que vous êtes assez friands de mes conseils concernant la taille. J’ai pris une photo de la plante que j’allais tailler pour vous montrer à quoi peut ressembler un fusain du japon non entretenu. Bien souvent, lorsque je remarque cette maladie, j’insiste pour déplacer cette plante dans un endroit plus ensoleillé du jardin. - Les aleurodes, ou mouches blanches, sont un fléau fréquent pour de nombreuses plantes, au jardin, sous serre ou en intérieur. Symptômes Diagnostic Maladie ou ravageur Traitement et soins à apporter Les feuilles sont grignotées au printemps, et des toiles blanches apparaissent sur les tiges en été. Les aleurodes se montrent particulièrement nuisibles pour les tomates et les concombres, provoquant un jaunissement des feuilles et un affaiblissement des plantes. Certaines espèces vivent en parasites dans les racines, tiges ou feuilles de nombreuses plantes sauvages ou cultivées, qu’elles affaiblissent ou peuvent même faire périr. En général, les produits chimiques efficaces contre les anguillules sont inutilisables dans les jardins en raison de leur toxicité pour l’homme et pour les végétaux en place.

Quels sont les traitements efficace contre la chenille ?

  • les feuilles du fusain deviennent grisâtre ;
  • les jeunes pousses se couvrent d’une pellicule feutrée et gluante de couleur grise.

Les feuilles de la base sont les premières atteintes, puis la maladie progresse vers le haut et peut provoquer la destruction complète du feuillage et même des boutons.

Lorsqu’ils sont abondants, poudrer copieusement les plantes attaquées avec un insecticide à base de lindane. Certaines rongent aussi les fleurs, les fruits, les racines ou creusent des galeries dans diverses parties des végétaux, même dans le tronc des jeunes arbres. Les “ mineuses ” sont de très petites chenilles qui creusent des galeries entre les deux épidermes des feuilles. Les chenilles de teignes sont aussi de petite taille ; elles rongent l’intérieur des fleurs ou le cœur de nombreuses plantes cultivées. Noctuelle Chenille glabre, de couleur verte, grise ou brune, qui ronge, pendant la nuit, le feuillage ou les tiges de nombreuses plantes. Traiter avec un insecticide à base de malathion, de bromophos ou de carbaryl dès que l’on observe les premiers dégâts et quand les chenilles sont encore jeunes. Tordeuse du pois Cette petite chenille se rencontre fréquemment dans les gousses, où elle ronge les grains, rendant les pois véreux. La chenille, très petite s’installe dans le cœur du poireau, dès le début de l’été. Elles sont très nuisibles à de nombreuses plantes de serre.

Les récentes études sont de plus en plus nombreuses à montrer combien il est risqué de prendre régulièrement du paracétamol et des médicaments opiacés pour soulager la douleur.

  • L’aleurode des serres, Trialeurode vaporarium,
  • L’aleurode du tabac, Bemisia tabaci, qui peut infester de nombreuses plantes,
  • L’aleurode du chou, Aleyrodes proletella.

Hannetons et vers blancs Les hannetons adultes rongent les feuilles des arbres au printemps, mais ce sont surtout leurs larves, appelées “ vers blancs ” qui sont redoutables.

Celles-ci vivent dans le sol où elles se nourrissent de racines de la plupart des plantes cultivées, même de celles des arbres fruitiers ou des rosiers. Souvent, aussi ils grimpent sur les plantes plus élevées dont ils attaquent même les feuilles supérieures et les fleurs. MEGACHILES Appelées aussi “ abeilles tapissières “, ces insectes découpent dans les feuilles des pièces rondes, ou ovales dont elles tapissent leurs nids. PUCERONS Ce sont des insectes très prolifiques, le plus souvent verts ou noirs, vivant en colonies. Les insecticides systémiques, tels que déméton, mévinphos, vamidothion sont particulièrement efficaces, cal ils pénètrent dans les plantes rendant leur sève toxique pour les pucerons pendant une à trois semaines. Certains pucerons des arbres fruitiers peuvent encore être combattus à titre préventif par un traitement d’hiver, fait avec une huile jaune ou un oléo-malathion, qui détruit leurs œufs. Elles sont surtout nuisibles aux arbres fruitiers et à quelques plantes herbacées (chrysanthèmes, choux). Hoplocampes Ce sont de très petites tenthrèdes dont les adultes pondent dans les fruits à peine formés. Les racines sont alors asphyxiées, étant privées d’oxygène ; elles cessent de fonctionner, ce qui peut entraîner la mort de la plante, surtout si l’asphyxie se produit en période de végétation.

Pour plus de simplicité, monbebe a regroupé sur la même page tous les mois de grossesse. Pour plus d’information, c’est facile cliquez sur le mois !!!…

  • Formation vidéo en 6 modules
  • Fiches techniques et listing de plantes
  • Les vrais méthodes qui marche enfin dévoilées

Les bactéries pénètrent dans les rameaux, principalement par les cicatrices, laissées par la chute des feuilles, mais aussi par les moindres blessures ou plaies de taille.

Mildious Ce sont des maladies graves provoquant une destruction plus ou moins complète du feuillage et la pourriture des organes charnus envahis (fruits, tiges, tubercules). Pour combattre le mildiou, il convient d’appliquer des fongicides cupriques, organo-cupriques ou de synthèse (zinèbe, manèbe, folpel) dès que les premières feuilles sont développées. Oïdium ou “ blanc ” L’oïdium, fréquent sur de très nombreuses plantes, surtout en été, est provoqué par des champignons se développant à la surface des feuilles, tiges, fleurs ou fruits. Répéter le traitement dès que les fruits sont formés puis encore au moins une fois 2 à 3 semaines plus tard. Botrytis des chrysanthèmes et œillets Ces plantes, notamment lorsqu’elles sont cultivées en serre, sont très sensibles au botrytis, qui envahit surtout leurs fleurs. Rouille de l’œillet La plupart des œillets (Dianthus) sont plus ou moins sensibles à la rouille, qui se manifeste par des pustules brun foncé sur les feuilles et les tiges. Sur les parties attaquées, le champignon produit de petits corps sphériques et noirs (les sclérotes), qui ont pour rôle d’assurer sa conservation dans le sol • Lutte. MALADIES A VIRUS (ou viroses) Les virus sont des agents pathogènes constitués de particules vivantes, extrêmement petites qui se répandent avec la sève dans tous les tissus des plantes infectées. Dans certains cas, les attaques sont tellement spectaculaires qu’elles peuvent entraîner la défoliation* complète de certains types d’arbustes comme dans le cas du Fusain (Euonymus europaeus) ci-dessous.

Décrite d’abord au Japon il ya une trentaine d’années, c’est maladie n’est pas exceptionnelle chez le nourrisson et chez l’enfant en-dessous de 5 ans. La cause est encore inconnue. &nbsp…

A noter que même si les dégâts sont souvent très impressionnants avec une quasi disparition du feuillage à 80%, l’arbre ne subit en général qu’une inhibition momentannée de croissance.

Débourrage ou débourrement : Moment de l’année où les bourgeons végétatifs et floraux des arbres développent pour laisser apparaître leur bourre puis ses feuilles et fleurs. –AmicalementMarie-hélène Voici un arbuste sauvage, le fusain d’Europe qui doit trouver une place dans votre jardin, ses fruits à l’automne sont spectaculaires. Dans les deux cas ( terrain ‘ noyé ’ pendant une trop longue période ou au contraire, sécheresse du climat excessive ), les feuilles vont tout d’abord se recroqueviller en forme de feuillage, généralement du vert vers le jaune; plus l’accident est grave, plus la feuille sera jaune…); le processus est généralement très lent, ce qui laisse tout le temps pour réagir. Cela donne un arbuste dont les plus jeunes feuilles semblent chiffonnées et mutilées car des parties en sont tombées. Rouille perforante : provoquée par Coryneum beyerinckii, cette maladie de criblures ( ce n’est pas une vrai rouille ) attaque les jeunes et les plus vieilles feuilles. La différence avec oïdium perforant est que les feuilles ne sont pas déformées et ne présentent pas de “ poussière ” blanche. Les actions préventives contre cette maladie sont identiques à celles de l’oïdium décrit plus haut; par contre,; en ce qui concerne le traitement chimique, on fera également une association avec Les cochenilles sont plus difficile à détruire; brosser les feuilles avec de l’eau légèrement savonneuse peut aider,

Lutte biologique dans le jardin : les Nématodes combattent très efficacement les limaces, ravageurs de plantes. Nématodes : comment ça marche ? Les nématodes sont des vers microscopiques qui parasitent…

Bibliographie • 350 arbres et arbustes, Margot et Roland Spohn, 2008 Le fusain du Japon (Euonymus japonicus) appartient à la famille des célastracées.

Le genre Euonymus, par ses racines grecques, signifie le ““bien nommé”” et l’espèce s’appelle japonicus, parce que la plante est originaire du Japon. Les feuilles du fusain du Japon sont persistantes et coriaces. Mais il faut savoir que toutes les parties de cette plante sont toxiques pour l’homme. Les variétés à feuillage sont nombreuses mais doivent être plantées au soleil pour conserver leur caractère original. La taille de l’arbre fusain à feuilles caduques peut intervenir en fin d’hiver, sa hauteur ne devant pas dépasser 1,80 m pour qu’il acquière une bonne rigidité. Le fusain du Japon est sensible à l’oïdium, champignon formant une poudre blanche sur les feuilles. Sa chenille dévorera les feuilles au printemps et se reposera en hiver, période idéale pour l’éliminer. Pour les plantes d’intérieur (à feuilles non duveteuses) et les plantes de serre, vaporisez également le feuillage tout au long de l’année. Sur un tronc court, deux branches disposées symétriquement de part et d’autre sont conduites pour leur donner la forme d’une poire ou d’une pomme.

Feuillage du fusain du Japon

Ces dernières lui sont très utiles car la chenille se met à se nourrir dès sa naissance et multiplie son poids par plus de 1.000 en quelques jours.

Les trous dans les feuilles servent également d’indices à certaines espèces d’oiseaux (mésanges charbonnières) qui, grâce à ces repères, savent pouvoir trouver des chenilles pour nourrir leur progéniture. Prudence est de mise cependant, car avec un fort taux d’alcaloïde, ses magnifiques feuilles vert panaché, mais surtout ses fruits sphériques rouge-orangé sont très toxiques. Les cochenilles et les papillons blancs aux points noirs sont les parasites les plus couramment rencontrés sur le fusain du Japon. Merci si vous avez un remede Bonjour, j’ai essayé le mélange savon noir alcool eau huile mais presque toutes mes orchidées sont mortes ! lylian J’ai un laurier rose en pot les feuilles sont atteintes par des cochenilles. ila perdu beaucoup de feuilles et au printemps je l’ai coupé mais avec parcimonie, peut être aurai-je dû le couper davantage ? merci par avance savon noir et produit vaiselle plus eau faire tremper les feuilles et pulveriser le reste . Les fruits eux aussi sont très décoratifs et ont l’avantage de rester après la chute des feuilles permettant au fusain d’embellir le jardin pendant toute l’arrière-saison. Les fruits du fusain sont uniques et les nombreuses variétés vous permettront de choisir des couleurs les plus variées.

Sol et exposition idéale pour planter un fusain du Japon au jardin

Même si vos fusains sont très dégarnis, suite aux repas des chenilles, ils repousseront: cette chenille ne met pas en danger la survie des fusains.