Produit antiparasitaires externes systémiques (en cp) pour chien et chat recommandé

Posted on

Les puces Ce sont les parasites externes les plus communs qui peuvent se nourrir sur les personnes mais pas se reproduire.

Si votre chat se gratte beaucoup c’est qu’il a des puces et si vous l’observez soigneusement vous verrez leurs saletés dans la fourrure (petits grains noirs). De nos jours on utilise plus fréquemment les pipettes ou le pulvérisateur (certains chats ne supportent pas le bruit du “pschit-pschit”Le traitement des chatons doit se faire avec précaution. Si les puces sont des hôtes intermédiaires dans le cycle de vie du ténia, elles peuvent aussi transmettre des infections sanguines, dont l’anémie infectieuse du chat. Poux et acariens sont relativement faciles à traiter car ils ne sont que temporairement dans l’environnement du chat, mais la gale d’automne est commune en saison. Mon chat n’a pas de puces … Votre chat, héberge très souvent et à votre insu des hôtes indésirables :  les parasites externes. Les puces ne se contentent pas de piquer votre chat mais peuvent également transmettre, après ingestion par l’animal, un parasite digestif : le ténia. Si les gales du corps sont devenues aujourd’hui très rares chez le chat, la gale des oreilles reste fréquente particulièrement chez le chaton. Chez le Chien et le Chat, les 3 genres les plus importants sont : Le ver Dipylidium caninum vit dans l’intestin des chiens et des chats. Dipylidium caninum : ver adulte tel qu’il peut être trouvé dans l’intestin d’un chien ou d’un chat.

1) Différents types de parasites externes pour chien et chat.

  • Pour les chatons : suivant une modalité et une fréquence adaptées et précisées par votre vétérinaire.

Chez l’Homme comme chez le Chien ou le Chat, avoir des Dipylidium dans l’intestin ne provoque aucun symptôme grave.

Leur mode de vie est similaire : les adultes sont présents dans le tube digestif des chiens et des chats, où ils libèrent des anneaux contenant des œufs. Ces “ténias” du Chien et du Chat ne provoquent dans la plupart des cas aucun symptôme et ne sont habituellement pas transmissibles aux humains. Pour débarrasser votre chat du ténia il est donc nécessaire de le traiter en même temps contre les puces. Les mêmes produits sont utilisés chez le chat pour la prévention et le traitement des puces, des tiques et des aoûtats. Le chat, par son mode de vie vagabond, est particulièrement exposé aux parasites externes. Les tiques sont beaucoup plus rares chez le chat que chez le chien, et transmettent surtout moins de maladies graves. Faute d’une transfusion dans les plus brefs délais avec du sang de chat, ces animaux ne survivent généralement pas. Des œufs de puces ont pu être déposés dans ces endroits par l’animal de la maison lui-même, avant son traitement insecticide, ou par des chats errants ou d’autres visiteurs. En prévention : Les produits les plus efficaces que l’on utilise chez le chien (perméthrine, amitraz), sont toxiques pour le chat.

Mon chat a des puces et des tiques: tout savoir sur les parasites externes du chat.

  • une alopécie auto-induite : le chat se lèche jusqu’à casser et perdre ses poils.

Les pipettes de fipronil sont malgré tout actives sur les tiques, ainsi que d’autres spot-on plutôt indiqués pour les puces du chat.

Relativement fréquents chez le chat, ce sont des acariens présents dans l’environnement (surtout dans l’herbe). Un chaton ou un chat infesté de puces se lèche beaucoup, cela favorise l’ingestion de poils qui forment ensuite des boules dans l’estomac. Des pinces spéciales et des produits pour prévenir l’infestation de votre chat par les tiques sont en vente chez votre vétérinaire. Pour les chats difficiles à soigner, la gale des oreilles peut être traitée par des produits pouvant être administrés sur la peau, comme les produits anti puces. LES HELMINTHES = LES VERS : Les vers que l’on rencontre le plus souvent dans le tube digestif du chat sont les ascaris et le Dipylidium. Photos ci-dessus : deux anneaux de Dipylidium qui viennent de sortir activement de l’anus d’un chat (en haut des photos). Les premières larves se retrouveront dans les selles du chat un mois plus tard, environ. Les chats sont moins sensibles que les chiens à la dirofilariose : 6% seulement des larves inoculées au chat se transforment en vers adultes, contre plus de 55% chez le chien. Une fois dans l’intestin, les coccidies provoquent une diarrhée aiguë, parfois hémorragique, une perte de poids et une déshydratation, notamment chez les chatons de moins de six mois.

Chats et chatons, des proies faciles pour les parasites intestinaux

  • grattage, démangeaisons.
  • frottement.
  • l’animal se mordille suffisamment fort pour entraîner des plaies ouvertes.
  • perte de poils.
  • pelage terne.

Photos ci-dessus : différentes espèces de coccidies, dans des examens de selles de chats : en bas à droite : infestation par des ankylostomes et des coccidies, chez le même chat.

Différents vermifuges ou antibiotiques éliminent efficacement les Giardia chez le chat, mais il est difficile de s’en débarrasser en collectivité, où les chats atteints se recontaminent entre eux en permanence. Une recherche génétique par Polymerase Chain Reaction (PCR) peut aussi être réalisée sur les selles du chat par un laboratoire extérieur, pour différents parasites (Giardia, Tritrichomonas, Cryptosporidium, et Toxoplasma). Pour les chats qui ne veulent vraiment pas manger leur comprimé appétent, on peut toujours le camoufler dans quelque chose qu’ils aiment, notamment du thon ou une demi crevette. LES PARASITES EXTERNES Les parasites externes les plus répandus chez le chaton sont les puces, les tiques, les gales d’oreilles et la teigne. Les tiques Les tiques se contractant quasi exclusivement à l’extérieur, les chatons sont moins sujets aux tiques que les chats adultes. Les puces du chat, les tiques du chat, la gale des oreilles et la teigne sont les parasites externes les plus répandus chez le chat. Pour protéger efficacement votre chat, il convient de contrôler la présence de puces à la fois sur son corps et dans son environnement. Vous risqueriez de laisser la tête de la tique à l’intérieur de la peau et de provoquer une réaction très douloureuse pour le chat ou le chaton. Vérifiez régulièrement l’état de la peau de votre chat : les parasites externes peuvent être nuisibles à sa santé surtout si les infestations sont sévères.

Produit antiparasitaires externes systémiques (en cp) pour chien et chat recommandé

Chez le chien et le chat, la maladie est relativement bénigne et peut même passer inaperçue : ce sont des porteurs sains.

Les puces constituent le parasite externe des chiens et des chats le plus fréquent. Sur les chats, qui se toilettent beaucoup, il peut être très difficile de voir des puces car elles sont ingérées régulièrement. Le traitement le plus efficace est à base de shampoings anti-parasitaires pour les chiens uniquement car toxiques chez le chat. Les parasites du chat représentent l’ensemble des petites bêtes qui vivent et se développent dans la fourrure des chats. Chez les chats, ce sont les puces qui sont les plus communes. Les chats peuvent avoir des tiques, mais elles sont plutôt présentes chez les animaux de compagnie vivant en milieu rural. Que ce soient les parasites du chat externes ou internes, il est indispensable de les détecter et de les traiter à temps, car les conséquences peuvent être dangereuses. Les vermifuges pour chats et chatons sont des produits à avoir obligatoirement dans sa pharmacie. Dans les selles de votre chat, vous pourrez peut-être voir les parasites, ils se distinguent par leur ressemblance à des petits grains de riz. Les parasites internes sont fréquents chez le chien et le chat, surtout chez les jeunes animaux. Au stade intermédiaire, ces parasites vivent dans les limaces et les escargots avant d’être ingérés par le chien ou le chat. Voilà, les principaux parasites externes que le chien ou le chat peuvent rencontrer surtout à l’approche des saisons plus chaudes. Les parasites intestinaux sont un problème très fréquent chez les chatons, les chats pouvant sortir dans un jardin et les chats qui vivent en zone rurale. Les chiens et chats sont très souvent infestés par des parasites internes siégeant principalement dans le tube digestif mais aussi dans d’autres organes (poumons, œil…). Nous vous disons tout des parasites internes chez le chat dans cet article. Chez le chat, les parasites internes s’installent généralement dans l’intestin, le cœur ou encore les poumons. Les deux types de protozoaires qui parasitent l’intestin des chats sont les coccidies (il en existe plusieurs espèces) et les Giardia (il n’en existe qu’un chez le chat : Giardia officinalis).